hilpers


  hilpers > bio.* > bio.medecine

 #1  
11/06/2018, 08h56
Marc SCHAEFER
Bonjour,

l'homéopathie a les principes fondamentaux suivants (d'après Wikipédia):

- principe des similitudes

- dilutions extrêmes et dymisation

Toutefois, ma surprise a été grande quand, ayant besoin d'extrait de
Thym, on m'a redirigé sur une teinture mère de Thym, médicament noté
comme homéopathique, alors que c'est en fait clairement un médicament
de médecine par les plantes.

Sauf erreur, la teinture mère n'est jamais directement utilisée en homéopathie,
car non diluée et non dynamisée (c'est simplement un principe actif
extrait en grande concentration par un solvant, ici de l'alcool). La
teinture mère est la base des dilutions successives.

Il y a une grande différence entre ces deux champs à mon avis:

a) l'homéopathie est sans risque, car les dilutions sont extrêmes;
la teinture mère, suivant le principe actif, peut être très
dangereuse

b) l'effet de certaines teintures mères est confirmé par la médecine
dite classique

après tout, la médecine dite "par les plantes" est à la base
de nombreux principes actifs de la médecine dite classique.

Ou est-ce que je fais une erreur de logique, type "fantasme de l'épouvantail"
et l'homéopathie ne se limite pas au principe des similitudes et dilutions
extrêmes/dynamisation, mais intègre également toute la médecine par
les plantes ?

Merci de l'éclairer.

 #2  
11/06/2018, 09h33
Gérard Cojot
Marc SCHAEFER <schaefer> wrote:

[..]
> après tout, la médecine dite "par les plantes" est à la base de
> nombreux principes actifs de la médecine dite classique.
> Ou est-ce que je fais une erreur de logique, type "fantasme de
> l'épouvantail" et l'homéopathie ne se limite pas au principe des
> similitudes et dilutions extrêmes/dynamisation, mais intègre également
> toute la médecine par les plantes ?
> Merci de l'éclairer.


FU2
 #3  
11/06/2018, 09h43
Bruno
Dans son message précédent, Marc SCHAEFER a écrit :
[..]
> Sauf erreur, la teinture mère n'est jamais directement utilisée en
> homéopathie, car non diluée et non dynamisée (c'est simplement un principe
> actif extrait en grande concentration par un solvant, ici de l'alcool). La
> teinture mère est la base des dilutions successives.
> Il y a une grande différence entre ces deux champs à mon avis:
> a) l'homéopathie est sans risque, car les dilutions sont extrêmes;
> la teinture mère, suivant le principe actif, peut être très
> dangereuse


tout à fait !

> b) l'effet de certaines teintures mères est confirmé par la médecine
> dite classique
> après tout, la médecine dite "par les plantes" est à la base
> de nombreux principes actifs de la médecine dite classique.


exact

> Ou est-ce que je fais une erreur de logique, type "fantasme de l'épouvantail"
> et l'homéopathie ne se limite pas au principe des similitudes et dilutions
> extrêmes/dynamisation, mais intègre également toute la médecine par
> les plantes ?
> Merci de l'éclairer.


la phytothérapie, l'aromathérapie ne sont pas de l'homéopathie. Pas
d'huiles essentielles chez les enfants de moins de trois ! Gros risques
de convultions !!!

[..]
 #4  
11/06/2018, 16h05
Ta liberte tu la mendies, pauvre acteur.
Le 11/06/18 à 09:33, Gérard Cojot a écrit :
> Marc SCHAEFER <schaefer> wrote:
>> FU2


Ca tombe bien c'est le bon forum pour les racontars de bobards !

L'omeopatruc vend du sirop, du thé, du sucre, mais vous pourriez vendre
tout ce que voulez, du moment qu'on en trouve aucune trace ! Par
définition, mwahhahah !!!!!!!!!!!!!

Vous vendez quoi, c'est pas interdit ça ? Si ! Mais personne n'en a
trouvé aucune trace, on vend du vent de l'eau et de l'imagination ..
c'est légal.

Comme un tirage de tarot : légal, et en cas de plainte, soit le tireur
(sniper ?) sera blanchis par les psychiatres, soit l'accusateur sera
taxé de faiblesse cérébrale et cognitive (manque de comprenette, comme
qui dirait) ...

Si ça tue on ne vous accusera de rien, mais si ça ne guérit pas il sera
peut-être trop tard.

ii est mort, paix à son âme s'il en possédait vraiment une, ce qui n'est
pas certain.

Alors cassez-vous, ou expliquez-vous :-) :-)
 #5  
17/06/2018, 11h04
Marc SCHAEFER
In fr.bio.medecine Gérard Cojot <gerald.coyot> wrote:
> Sauf erreur, la teinture mère n'est jamais directement utilisée en
> homéopathie, car non diluée et non dynamisée (c'est simplement un principe
> actif extrait en grande concentration par un solvant, ici de l'alcool). La
> teinture mère est la base des dilutions successives.


J'ai contacté le contrôle des médicaments en Suisse (Swissmedic == OICM).

Leur réponse:

Nous vous invitons à consulter en particulier l'ordonnance de l'Institut suisse des produits thérapeutiques sur l'autorisation simplifiée des médicaments complémentaires et des phytomédicaments (Ordonnance sur les médicaments complémentaires et les phytomédicaments, +OAMédcophy), qui contient de nombreuses explications et informations. Vous pourrez ainsi constater que la réglementation classe les teintures mères fabriquées conformément aux prescriptions de fabrication appliquées en homéopathie (Ph. Eur.) dans la catégorie des médicaments homéopathiques.

Donc leur logique c'est: fabriqué dans une usine qui fabrique des médicaments
homéopathiques -> homéopathique. C'est une logique assez administrative.

J'ai donc contacté la FRC (Fédération des consommateurs).
 #6  
17/06/2018, 13h06
Ascadix
Marc SCHAEFER a écrit dans <pg587d$epg$1>:
<news:pg587d$epg$1>
> In fr.bio.medecine Gérard Cojot <gerald.coyot> wrote:
>> Sauf erreur, la teinture mère n'est jamais directement utilisée en
>> homéopathie, car non diluée et non dynamisée (c'est simplement un principe
>> actif extrait en grande concentration par un solvant, ici de l'alcool). La
>> teinture mère est la base des dilutions successives.


N'importe quoi.

Et puisqu'on parle d'arnica, c'est p'tet même une des plus utilisée en
teinture mère.
En application directe sur coups/hémathomes tant qu'il n'y a pas plaie.

[..]
> Eur.) dans la catégorie des médicaments homéopathiques.
> Donc leur logique c'est: fabriqué dans une usine qui fabrique des médicaments
> homéopathiques -> homéopathique. C'est une logique assez administrative.


Tu as mal lu.

Leur réponse c'est pas l'usine qui est en cause mais la recette.

Si ton produit est fabriqué suivant une formulation de production de
médoc homéo, c'est considéré comme un produit homéo.

Logique simple et nette qui évite les ambiguitées, même si on peux
facilement comprendre que ça dérange les anti-homéo qui tentent de
réduire l'homéo aux granules à 40ch, en ignorant tout le reste, et
notament les concentrations autres que 40ch, et le fait qu'un toubib
homéo commence par faire l'état du patient avant de délivrer une
prescription, que cette prescription comporte souvant une combinaison
et pas jsute un truc-magique-tout-pret , contrairement aux toubibs de
la grande chimie qui rédignet l'ordonance avant même d'avoir réélement
consulté la patient, en fonction de la molécule/du la pilule
recommandée à ce moment par le labo qui à payé leur dernier séminaire
aux seychelles.

> J'ai donc contacté la FRC (Fédération des consommateurs).


Féfé indépendante, ou sponsorisées par les gros labo chimiquiers aui
aimeraient bien voir disparaitre
homéo/phyto/acuponture/ostéopathes/nutritionistes ... bref tout ce qui
les génes dnas le controle absolu du "marché "de la santé ?
 #7  
17/06/2018, 15h44
Marc SCHAEFER
Ascadix <ascadix.ng> wrote:
> Si ton produit est fabriqué suivant une formulation de production de
> médoc homéo, c'est considéré comme un produit homéo.


Ce qui est ennuyeux, car il y a une terrible différence entre grandes
dilutions et teintures mères: la dangerosité.

> notament les concentrations autres que 40ch, et le fait qu'un toubib
> homéo commence par faire l'état du patient avant de délivrer une
> prescription, que cette prescription comporte souvant une combinaison


ça n'a rien à voir; c'est en vente libre.

Il y a, à mon sens, danger, ici.

> Féfé indépendante, ou sponsorisées par les gros labo chimiquiers aui
> aimeraient bien voir disparaitre


Indépendante, sans publicité, financée par les membres, dont moi.

PS: ici, il ne s'agit pas de parler de l'efficacité de l'homéopathie,
mais de constater que la dangerosité n'a rien à voire entre dilution
et non dilution, d'ou l'information obligatoire à la clientèle, qui
semble manquer ici.
 #8  
17/06/2018, 22h24
Ascadix
Marc SCHAEFER a écrit dans <pg5oj7$cum$1>:
<news:pg5oj7$cum$1>
> Ascadix <ascadix.ng> wrote:
>> Si ton produit est fabriqué suivant une formulation de production de
>> médoc homéo, c'est considéré comme un produit homéo.

> Ce qui est ennuyeux, car il y a une terrible différence entre grandes
> dilutions et teintures mères: la dangerosité.


Et entre la codéine d'une pastille pour la gorge et les doses utilisées
en rapport à des opérations chirurgicales, il ya une différence ?

C'est comme vendre des boites de 30 comprimés de paracétamol, au lieu
de les vendres 1 par 1 et dosés à 10mg ...

>> notament les concentrations autres que 40ch, et le fait qu'un toubib
>> homéo commence par faire l'état du patient avant de délivrer une
>> prescription, que cette prescription comporte souvant une combinaison

> ça n'a rien à voir; c'est en vente libre.


Comme bien d'autre médoc plus dangereux.

> Il y a, à mon sens, danger, ici.


Oui, comme avec tous les médoc, faut lire la notice.

>> Féfé indépendante, ou sponsorisées par les gros labo chimiquiers aui
>> aimeraient bien voir disparaitre

> Indépendante, sans publicité, financée par les membres, dont moi.
> PS: ici, il ne s'agit pas de parler de l'efficacité de l'homéopathie,
> mais de constater que la dangerosité n'a rien à voire entre dilution
> et non dilution, d'ou l'information obligatoire à la clientèle, qui
> semble manquer ici.


Un médicament reste un médicament, même pour ceux en vente libre
(aspirine, paracétamol, etc...)

Et il y a toujours danger potentiel.

Pareil pour l'homéopathie, la phyto, et même les "compléments
alimentaires", etc...

Et ce n'est peut-être pas l'homéopathie qu'il faut accuser si
"certains" veulent faire croire que l'homéo c'est 100% du vent ... et
créent par la même un danger en faisant perdre de vue qu'un médoc,
c'est un médoc, pas un truc anodin comme de l'eau de source.
 #9  
17/06/2018, 23h10
Dieu Rê Pur / Pur Rê Méta-Maître et Dieu de l'Extrême
Marc SCHAEFER <schaefer> wrote:

> In fr.bio.medecine Gérard Cojot <gerald.coyot> wrote:
> J'ai contacté le contrôle des médicaments en Suisse (Swissmedic == OICM).
> Leur réponse:
> Nous vous invitons à consulter en particulier l'ordonnance de l'Institut suiss
>e des produits thérapeutiques sur l'autorisation simplifiée des

médicaments complémentaires et des phytomédicaments (Ordonnance sur les
médicaments complémentaires et les phytomédicaments, +OAMédcophy), qui
contient de nombreuses explications et informations. Vous pourrez ainsi
constater que la réglementation classe les teintures mères fabriquées
conformément aux prescriptions de fabrication appliquées en homéopathie
(Ph. Eur.) dans la catégorie des médicaments homéopathiques.
> Donc leur logique c'est: fabriqué dans une usine qui fabrique des médicaments
> homéopathiques -> homéopathique. C'est une logique assez administrative.
> J'ai donc contacté la FRC (Fédération des consommateurs).


c'est quoi le problème ? religieux ou sanitaire ?
 #10  
18/06/2018, 09h31
Ta liberte tu la mendies, pauvre acteur.
Le 17/06/18 à 23:10, Dieu Rê Pur / Pur Rê Méta-Maître et Dieu de
l'Extrême a écrit :
> Marc SCHAEFER <schaefer> wrote:
> médicaments complémentaires et des phytomédicaments (Ordonnance sur les
> médicaments complémentaires et les phytomédicaments, +OAMédcophy), qui
> contient de nombreuses explications et informations. Vous pourrez ainsi
> constater que la réglementation classe les teintures mères fabriquées
> conformément aux prescriptions de fabrication appliquées en homéopathie
> (Ph. Eur.) dans la catégorie des médicaments homéopathiques.
> c'est quoi le problème ? religieux ou sanitaire ?


Que sais-tu du mot "sanitaire" ? Tu vas réécrire sa définition ?
 #11  
18/06/2018, 18h21
Marc SCHAEFER
Marc SCHAEFER <schaefer> wrote:
> Ce qui est ennuyeux, car il y a une terrible différence entre grandes
> dilutions et teintures mères: la dangerosité.


Complément à ce propos:

[..]

page 2:
"Les médecins et soignants doivent être particulièrement attentifs au risque d'effets indésirables si :
[ ... ]
En cas d'utilisation de teintures-mères (absence de dilution), ce qui relève de la phytothérapie et non de l'homéopathie"

A voir les professionnels de pharmacologie relèvent la différence entre
phytothérapie (qui, à ma connaissance, prédate de quelques millénaires
l'homéopathie -- ok, argument d'ancienneté qui siffle aux oreilles, mais
simplement utilisé pour déterminer qui a la "paternité" du concept
d'extraction de principe actif végétal, si ce n'est le nom spécifique
"teinture mère" qui lui relève de l'homéopathie: la teinture mère
étant la mère de toutes les dilutions et succussions subséquentes)
et homéopathie.

Que certains homéopathes utilisent également de la médecine par
les plantes (phytothérapie) ou de la médecine usuelle en plus
de l'homéopathie classique, pas de problème.

Discussions similaires
Teinture lasure

Teinture et vitrificateur

Teinture sur Bagster ?

teinture


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 06h11. | Privacy Policy