hilpers


  hilpers > misc.droit.all.* > misc.droit

 #1  
08/05/2005, 20h39
marmontel.ludovic
Bonjour,

Je vais ouvrir prochainement une agence immobilière, mais je suis
confronté à un souci concernant le recrutement de négociateurs. En
effet, il semble que le statut d'agent commercial (indépendant) soit
compromis, à terme, en raison de son incompatibilité avec la loi
Hoguet (et ce même si certains semblent penser le contraire).
Autrement dit, il ne resterait que la solution du négociateur
salarié, ce que nous ne pouvons pas envisager dans un premier temps,
s'agissant d'un démarrage d'activité.

Nous avons donc pensé rémunérer des apporteurs d'affaires, notamment
des particuliers qui nous donneraient des "tuyaux". Cependant, après
de longues recherches, je n'ai trouvé aucune information indiquant
qu'une rémunération, même très occasionnelle ou pour un montant
limité, serait possible, dès lors que le bénéficiaire (un
particulier) n'est pas inscrit au titre d'une telle activité
d'apporteur d'affaires. Ce qui semblerait d'ailleurs logique, dans la
mesure où tout revenu doit être soumis à cotisations sociales et à
impôt, ce qui n'est pas possible dès lors qu'un particulier ne peut
pas émettre de facture.

A défaut d'une rémunération directe, nous avions donc envisagé une
autre solution, à savoir la possibilité d'offrir des cadeaux de type
voyage ou week-end, et de communiquer largement sur ce point afin d'en
faire notre principal moyen de rentrer des mandats.

Nous aurions donc aimé savoir si cela est possible, sachant que :
- Les bénéficiaires ne seront ni des salariés de l'entreprise, ni
des clients, mais de simples particuliers
- L'attribution du chèque-cadeau sera soumise à la condition que la
vente se réalise, même si le bénéficiaire du chèque-cadeau n'est
pas le client, mais simplement "l'apporteur d'affaire". Autrement dit,
c'est un cadeau en "contre-partie" d'un service.
- Nous souhaitons préciser cela dans les prospectus que nous allons
distribuer pour le lancement de notre activité (c'est-à-dire inviter
les gens à nous aider, en contre-partie de chèques-cadeaux)
- Il s'agirait d'une pratique non pas occasionnelle, mais régulière,
puisque cela pourrait être notre principal mode de recherche des
clients (pas d'embauche prévue d'un commercial, dans un premier temps)

Merci d'avance de vos conseils.

 #2  
09/05/2005, 09h20
C Karln
<marmontel.ludovic> a écrit dans le message de news:
1115577556.044415.282820...
Bonjour,

Je vais ouvrir prochainement une agence immobilière, mais je suis
confronté à un souci concernant le recrutement de négociateurs. En
effet, il semble que le statut d'agent commercial (indépendant) soit
compromis, à terme, en raison de son incompatibilité avec la loi
Hoguet (et ce même si certains semblent penser le contraire).
Autrement dit, il ne resterait que la solution du négociateur
salarié, ce que nous ne pouvons pas envisager dans un premier temps,
s'agissant d'un démarrage d'activité.

Nous avons donc pensé rémunérer des apporteurs d'affaires, notamment
des particuliers qui nous donneraient des "tuyaux". Cependant, après
de longues recherches, je n'ai trouvé aucune information indiquant
qu'une rémunération, même très occasionnelle ou pour un montant
limité, serait possible, dès lors que le bénéficiaire (un
particulier) n'est pas inscrit au titre d'une telle activité
d'apporteur d'affaires. Ce qui semblerait d'ailleurs logique, dans la
mesure où tout revenu doit être soumis à cotisations sociales et à
impôt, ce qui n'est pas possible dès lors qu'un particulier ne peut
pas émettre de facture.

A défaut d'une rémunération directe, nous avions donc envisagé une
autre solution, à savoir la possibilité d'offrir des cadeaux de type
voyage ou week-end, et de communiquer largement sur ce point afin d'en
faire notre principal moyen de rentrer des mandats.

Nous aurions donc aimé savoir si cela est possible, sachant que :
- Les bénéficiaires ne seront ni des salariés de l'entreprise, ni
des clients, mais de simples particuliers
- L'attribution du chèque-cadeau sera soumise à la condition que la
vente se réalise, même si le bénéficiaire du chèque-cadeau n'est
pas le client, mais simplement "l'apporteur d'affaire". Autrement dit,
c'est un cadeau en "contre-partie" d'un service.
- Nous souhaitons préciser cela dans les prospectus que nous allons
distribuer pour le lancement de notre activité (c'est-à-dire inviter
les gens à nous aider, en contre-partie de chèques-cadeaux)
- Il s'agirait d'une pratique non pas occasionnelle, mais régulière,
puisque cela pourrait être notre principal mode de recherche des
clients (pas d'embauche prévue d'un commercial, dans un premier temps)

Merci d'avance de vos conseils.

Bonjour !

C'est intéressant de constater que votre conception du rôle d'un négociateur
immobilier soit limitée à un travail de recherche d'informations.

Avoir l'information ne donne pas le mandat, mandat qui doit être établi dans
les règles avec toute une partie de conseil pour le vendeur en terme de
statégie de vente et de prix. Un mandat proprement rentré est vendu très
rapidement.

Les gens ne vont pas rentrer dans votre agence pour vous donner des
informations même si vous communiquez sur le fait que les informations sont
rémunérées. Il faudra toujours aller les chercher (prospection, sonnette,
phoning, discussions avec les passants, facteurs, etc.)

Bon courage !

CK
 #3  
09/05/2005, 19h45
marmontel.ludovic
Bonjour,

Je sais fort bien que cela ne suffit pas, mais comme je l'expliquais,
embaucher des salariés pour un démarrage n'est possible que d'une part
si l'on commence avec une très grosse trésorerie, et d'autre part si on
aime prendre des risques. Etant donné que je démarrerai cette activité
avec mes deniers personnels, toute erreur au démarrage pourrait avoir
de graves conséquences, que je ne souhaite pas prendre.

Par ailleurs, c'est peut-être un tort (ou devrais-je dire une exception
dans ce métier), mais je ne souhaite pas me mettre dans l'illégalité,
sachant que recourir à des agents commerciaux (indépendants) pour faire
signer un mandat est tout simplement contraire à la loi Hoguet.

Je sais parfaitement que cela ne dérange (presque) personne, et que des
pratiques encore beaucoup plus contestables ont cours dans ce secteur,
mais voilà, ce n'est pas ma conception des choses.

Quant au devoir de conseil, vous remarquerez que la méthode que
j'évoque permet précisément d'éviter que les mandats soient signés par
des commerciaux qui, outre le fait qu'ils sont souvent agressifs et
emploient des méthodes que je qualifierais de "trompeuses", ont un seul
objectif, celui de rentrer des mandats, ce qu'on ne peut d'ailleurs pas
leur reprocher puisque les AC sont rémunérés exclusivement à la
commission. Cela étant, outre le fait que la loi Hoguet leur interdit
de signer des mandats, le conseil que vous évoquez est le plus souvent
absent (j'en ai moi-même fait l'expérience à plusieurs reprises), pour
ne pas dire pire. Tous les arguments sont bons, y compris les plus
mensongers, et c'est précisément ce que j'ai l'intention de combattre,
en faisant en sorte qu'aucun mandat ne soit signé en dehors de
l'agence.

Cela dit, je peux comprendre que l'envie de faire un peu le ménage dans
les pratiques de cette profession puisse déranger certains AI en
exercice. Nous en reparlerons peut-être dans quelques années...

Enfin, le principe des apporteurs d'affaires n'est pas inconnu des
agents immobiliers, il semblerait même que ce soit une pratique
courante, certains n'hésitant pas à proposer des commissions en espèces
à ceux qui apportent une affaire. J'en ai fait moi-même l'expérience.
Là encore, désolé d'avoir l'ambition de faire les choses dans les
règles, je sais que ce n'est pas forcément la norme dans ce secteur.

Pour finir, une remarque que j'ai déjà eu l'occasion de faire à de
nombreuses reprises et sur de nombreux sujets : c'est fou tous ces gens
qui passent leur temps sur les forums pour critiquer les interventions
des autres, faire des remarques désagréables, etc. Vous oubliez
toutefois le rôle essentiel des forums, qui est l'entraide... Mais là
encore, c'est une notion qui vous semble étrangère - vous êtes dans la
"stratégie de vente", comme vous le dites.

En clair, vous avez simplement oublié de répondre à ma question. Cela
dit, rien d'étonnant, quand on voit la qualité des réponses fournies
par les agents immobiliers aux questions des vendeurs et acheteurs. Je
vous invite à lire l'enquête effectuée par l'UFC Que Choisir en 2002,
c'est édifiant.

Bon courage à vous aussi.

LM
 #4  
10/05/2005, 09h03
C Karln
<marmontel.ludovic> a écrit dans le message de news:
1115660736.518810.325140...
Bonjour,

Je sais fort bien que cela ne suffit pas, mais comme je l'expliquais,
embaucher des salaris pour un dmarrage n'est possible que d'une part
si l'on commence avec une trs grosse trsorerie, et d'autre part si on
aime prendre des risques. Etant donn que je dmarrerai cette activit
avec mes deniers personnels, toute erreur au dmarrage pourrait avoir
de graves consquences, que je ne souhaite pas prendre.

Par ailleurs, c'est peut-tre un tort (ou devrais-je dire une exception
dans ce mtier), mais je ne souhaite pas me mettre dans l'illgalit,
sachant que recourir des agents commerciaux (indpendants) pour faire
signer un mandat est tout simplement contraire la loi Hoguet.

Je sais parfaitement que cela ne drange (presque) personne, et que des
pratiques encore beaucoup plus contestables ont cours dans ce secteur,
mais voil, ce n'est pas ma conception des choses.

Quant au devoir de conseil, vous remarquerez que la mthode que
j'voque permet prcisment d'viter que les mandats soient signs par
des commerciaux qui, outre le fait qu'ils sont souvent agressifs et
emploient des mthodes que je qualifierais de "trompeuses", ont un seul
objectif, celui de rentrer des mandats, ce qu'on ne peut d'ailleurs pas
leur reprocher puisque les AC sont rmunrs exclusivement la
commission. Cela tant, outre le fait que la loi Hoguet leur interdit
de signer des mandats, le conseil que vous voquez est le plus souvent
absent (j'en ai moi-mme fait l'exprience plusieurs reprises), pour
ne pas dire pire. Tous les arguments sont bons, y compris les plus
mensongers, et c'est prcisment ce que j'ai l'intention de combattre,
en faisant en sorte qu'aucun mandat ne soit sign en dehors de
l'agence.

Cela dit, je peux comprendre que l'envie de faire un peu le mnage dans
les pratiques de cette profession puisse dranger certains AI en
exercice. Nous en reparlerons peut-tre dans quelques annes...

Enfin, le principe des apporteurs d'affaires n'est pas inconnu des
agents immobiliers, il semblerait mme que ce soit une pratique
courante, certains n'hsitant pas proposer des commissions en espces
ceux qui apportent une affaire. J'en ai fait moi-mme l'exprience.
L encore, dsol d'avoir l'ambition de faire les choses dans les
rgles, je sais que ce n'est pas forcment la norme dans ce secteur.

Pour finir, une remarque que j'ai dj eu l'occasion de faire de
nombreuses reprises et sur de nombreux sujets : c'est fou tous ces gens
qui passent leur temps sur les forums pour critiquer les interventions
des autres, faire des remarques dsagrables, etc. Vous oubliez
toutefois le rle essentiel des forums, qui est l'entraide... Mais l
encore, c'est une notion qui vous semble trangre - vous tes dans la
"stratgie de vente", comme vous le dites.

En clair, vous avez simplement oubli de rpondre ma question. Cela
dit, rien d'tonnant, quand on voit la qualit des rponses fournies
par les agents immobiliers aux questions des vendeurs et acheteurs. Je
vous invite lire l'enqute effectue par l'UFC Que Choisir en 2002,
c'est difiant.

Bon courage vous aussi.

LM

Bonjour !

Je vous prie de bien vouloir m'excuser si je vous ai semblé agressive ou
intempestive mais il est vrai qu'aujourd'hui il n'y a plus de confiance
nulle part.

Or il y a encore des personnes respectables, vous en êtes la preuve et je
pense en faire partie aussi. Je ne vais peut-être pas vous rassurer mais ce
ne sont pas ceux qui réussissent le mieux car les acheteurs et les vendeurs
sont de sacrés "pervers, vicieux, pourris" aussi ce n'est pas une marque
réservée à certains agents immobiliers ou autres professionnels.

Quant aux apporteurs d'affaires, ce ne sont pas ceux qui sont rétribués qui
sont les plus efficaces ou les plus fiables, je connais beaucoup de gens à
force de "traîner" dans les rues et de prendre le temps d'écouter l'un et
l'autre et ils sont toujours heureux de donner des tuyaux sans contrepartie.
Car qui vous dit que votre apporteur d'affaire ne va pas vendre son info à
un autre Agent immobilier (puisque vous lui avez fait comprendre qu'il
pouvait en tirer partie).

Enfin on pourrait philosopher longtemps sur le sujet...

C'était sincère je vous souhaite beaucoup de courage

CK
 #5  
10/05/2005, 16h09
Ariel DAHAN
Vous pouvez également opter pour le statut de VRP Multicarte rémunéré
exclusivement au résultat.
Même solution, et autorise le VRP à travailler pour un autre agent.
Cordialement
 #6  
31/05/2005, 14h05
Dc
Bonjour,

marmontel.ludovic avait écrit le 08/05/05 :

> Nous aurions donc aimé savoir si cela est possible, sachant que :


J' ai eu la meme idée meme si c'est dans un autre domaine.
On m'a dissuadé de le faire (un ami qui est conseiller prudhommal ).

Le risque étant que " l'apporteur d'affaire" reclame a postériori un
statut de salarié.
les cas ont été fréquents ces derneirs temps.

voila...

Discussions similaires
... Pour les affaires!

Affaires pour carpiste....

Traduction pour affaires maritimes

DERNIERS JOURS pour profiter des affaires AMP


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 16h52. | Privacy Policy